Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 22:59
L'avis d'un scientifique...

Le Docteur Olivier Feron (docteur en pharmacologie et biologie moléculaire, professeur à l’ Université catholique de Louvain) a aimablement accepté que je reproduise l’extrait d’une de ses interviews. Son point de vue est édifiant, car il cerne bien les rapports que l’on peut établir entre l’exigence d’un cours de français (ou de latin) axé, entre autres, sur la rigueur et la démarche scientifique !


Question de Patricia Servais (Docteur en sciences
biomédicales) :


On constate aujourd’hui un manque de vocations scientifiques parmi les jeunes. Selon vous comment pourrait-on les susciter ?


Docteur Feron :

Deux suggestions me viennent naturellement à l’esprit : renforcer l’enseignement de la grammaire et de l’orthographe en Primaires et imposer l’enseignement du latin en humanités ! Étonnant ? Je m’explique.
La mode actuelle est à la vulgarisation des sciences et à leur découverte par le jeu ou par des journées porte-ouvertes. Loin de moi l’idée de critiquer ces initiatives louables et certainement utiles mais je crois que le problème est plus profond. Le dialogue avec les adolescents au sortir des Humanités indique clairement que la désaffection des auditoires de cours de sciences tient principalement à la peur de la difficulté. Celle-ci trouve selon moi son origine dans un rejet chronique de l’effort. Je suis probablement très sévère, mais le problème est plus vaste qu’un manque d’intérêt pour la «chose scientifique». Surfer sur Internet à la recherche de documents en guise d’investissement personnel ne remplacera jamais une bonne dissertation bien construite ! L’exercice d’un thème latin ou la gymnastique de l’accord du participe passé sont plus proches de la démarche scientifique que ne l’est la manipulation d’une calculatrice fût-elle programmable ! Oui, je le reconnais, cela peut paraître trop rétrograde ou trop élitiste pour constituer l’un de ces fameux «socles de compétence» si chers à nos ministres d e l’Éducation.

Partager cet article

Published by Jean-Pierre Leclercq - dans MÉTHODOLOGIE ET PÉDAGOGIE
commenter cet article

commentaires