Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 14:51

1) Avant l'examen oral



    Ne pas oublier de prendre le jour de l’examen le matériel exigé par votre professeur (livres divers, feuilles spécifiques...).
   
    Pendant la préparation, ne pas noter par écrit toutes les réponses détaillées à chaque question. C'est d'ailleurs impossible, car un temps de préparation bien défini et relativement court vous est imparti. Indiquer plutôt un plan de réponse ou quelques mots qui vous rappellent les idées à ne pas omettre. Si vous avez un temps de préparation suffisamment long, vous pourrez compléter votre plan ultérieurement.
   
    Il est préférable d'avoir une tenue vestimentaire correcte et classique !

    Il est vivement conseillé, avant l’examen oral, de faire des recherches supplémentaires (livres conseillés par le professeur, bibliothèque, Internet...). Vous aurez ainsi fait preuve d’originalité en montrant, par exemple, que vous pouvez dépasser le cadre du cours.  Pourquoi ne pas faire  appel à d'autres aspects du cours de français qui seraient en rapport avec la question posée ?  La référence à votre culture peut également, dans certains cas, être souhaitable. Bref,  impressionnez  votre professeur !


2) Pendant l'examen oral

    Avant de commencer à répondre rappelez la question et répondez-y avec méthode. Si la réponse est longue, vous pouvez annoncer d'une manière brève le plan de votre réponse. Annoncez les différentes questions de votre examen («je passerai maintenant à la question suivante») !

    La rigueur est très importante : répondez avec précision et directement à la question posée. Trop d'étudiants répondent d'une façon vague ou ne répondent pas à la question posée ! D'où l’importance de bien comprendre la question posée.

    Comprenez ce que vous dites ! N’ utilisez donc pas des termes complexes dont vous ne comprenez pas le sens ! La réflexion et la compréhension passent donc  avant la restitution !
   
    Ne pas se contenter de lire sa feuille (dans le cas où une  préparation écrite précède l'examen oral) : il est donc indispensable de s'en détacher et de regarder, à certains moments, le professeur. Une gestuelle naturelle au service de la parole est également conseillée.
       
    Ne noyez donc pas le poisson par un bavardage hors du sujet qui masque souvent le fait que l'on ne connaît pas très bien sa matière.
   
    Si vous ne connaissez pas la réponse, il est préférable de le dire : le professeur vous mettra peut-être sur la voie...

    Ne jamais demander au professeur si vous avez bien répondu à la question posée !

    Il est indispensable de rester calme et de ne pas être agressif à l'égard du professeur !
   
    Par contre, pour défendre sa réponse, une certaine énergie est conseillée ! Répondez à chaque question avec force et conviction. Et si votre professeur vous demande votre point de vue, n’ayez pas peur de le défendre avec une certaine combativité !
   
    Il est important d’être sûr de soi et en même temps d’ avouer et de reconnaître que l'on s'est peut-être trompé.
   
    La confiance en soi est primordiale : celle-ci sera souvent acquise si la matière est comprise et assimilée.
   
    Dans le cas où le professeur vous le permet, répondez à toutes les questions sans demander après chaque réponse si vous pouvez passer à la question suivante.
   
    Ne pas hésiter de demander au professeur un petit temps de réflexion supplémentaire si nécessaire.
   
    Si le professeur tente de vous remettre sur la voie, ne pas le laisser
 achever : reprendre la parole dès que les souvenirs reviennent.
       
    Parlez correctement , à voix forte et  en ne mâchant pas vos mots !    

    N’utilisez surtout pas de termes familiers !

    Et n’oubliez pas de sourire de temps à autre !

   
           

Partager cet article

Published by Jean-Pierre Leclercq - dans PARLER - ÉCOUTER
commenter cet article

commentaires