Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 15:35
Les trois parties de la dissertation

 

• La dissertation définitive comprend trois parties : une introduction, un développement et une conclusion.

• L’introduction comprend trois parties :

- on amène d’abord le sujet exposé dans la phrase de l’auteur (pour ce faire vous pouvez faire allusion à une observation générale, à un fait de l’actualité, à une constatation historique, à une allusion à une expérience personnelle ou à un souvenir...).
Cette réflexion de départ ne doit pas être trop générale (si elle trop générale, elle pourrait servir de départ à n’importe quel sujet !) : elle doit donc amener le sujet d’un manière directe et naturelle.

- on pose le sujet en reprenant la phrase de l’auteur ou en traduisant la phrase de l’auteur en une autre phrase ayant exactement le même sens.

- on annonce le plan en indiquant la direction que vous allez suivre (l’idéal est ici de poser deux ou trois questions auxquelles vous répondrez dans le développement, en respectant bien entendu l’ordre des questions.)

• Le développement comprend une thèse, une antithèse et une synthèse facultative.
Pour le contenu du développement voir les articles : dissertation (1), dissertation (2) et dissertation (4)

• La conclusion comprend trois parties (elle ne peut pas introduire de nouveaux arguments) :

- vous énoncez votre thèse d’une manière claire et nette en écrivant par exemple : «Nous ne partageons donc que partiellement le point du vue de l’auteur» ou « Nous partageons donc presque totalement le point de vue de l’auteur» ou «Notre point de vue est donc presque totalement opposé à celui de l’auteur». Cette thèse doit découler logiquement du développement qui précède.

-vous faites une synthèse des principaux arguments (pas une énumération des arguments !) exposés dans la thèse et l’antithèse.

- vous terminez par une finale originale en rapport avec le sujet.

Partager cet article

Published by Jean-Pierre Leclercq - dans ÉCRIRE
commenter cet article

commentaires